Conseils pour chaque saison

INDEX: 1: Printemps 2: Été 3: Automne


1   Plusieurs des conseils proposés dans cet article ont paru à l’origine dans «Living by the Water» un livre de référence pour les chalets riverains de Sarah Kipp et Clive Calloway dans le cadre du projet Living by the Water (www.livingbywater.ca)
2   Voir Cottage Life pour d’autres détails: http://cottagelife.com/14128/boating/maintenance/5-ways-to-be-agreener-boater
3   Règlements de la MRC par rapport à votre bande riveraine, suivre ce lien: http://www.associationbluesea.org/en/regulation

MERCI à l’Association du bassin versant de Blue Sea:

1

Conseils pour le printemps:

Avec l’arrivée des fleurs et des températures plus chaudes au printemps, beaucoup d’entre nous s’activent à préparer chalets et résidences pour la saison estivale. Ce faisant, il est important de se rappeler que le nettoyage du printemps à la campagne présente des défis additionnels au plan de l’environnement et offre ainsi la possibilité de se montrer plus responsables à cet égard. Suivent quelques éléments à considérer pour ces tâches printanières1 :

Ruissellement

  • Inspecter la propriété pour vérifier si le ruissellement a provoqué des dommages aux installations, y compris à l’installation septique;
  • Si oui, retenir les services d’un expert pour préparer un plan de drainage à réaliser au plus tard à l’automne;
  • S’assurer de disposer des autorisations de la municipalité pour les travaux.

Installations septiques

  • Réduire la consommation d’eau afin de réduire le volume rejeté dans le champ d’épuration. Les niveaux élevés de la nappe phréatique et la saturation du sol peuvent réduire l’efficacité du système;
  • Si l’on soupçonne que le niveau de la nappe phréatique est plus élevé que celui des drains du champ d’épuration, il y a risque de contaminer l’eau de surface. Contacter alors un inspecteur des installations septiques.

Boue de printemps

  • Éviter les voies d’accès boueuses. Éliminer les ornières avant qu’elles ne sèchent et durcissent;
  • Créer des passages piétonniers temporaires au moyen de planches ou de panneaux pour minimiser le compactage du sol et éviter de transporter de la boue dans la maison et l’auto.

Quais

Pour protéger la rive, attendre que le sol ait durci avant de mettre le quai à l’eau.

Nettoyage du littoral

Enlever les déchets produits par l’homme parce qu’ils peuvent nuire aux animaux sauvages et à leur habitat. Cependant, laisser sur place les débris de la nature (p. ex. : rondins, branches et arbres échoués sur la rive ou sur la plage). Résister à la tentation de ramasser ces débris pour en faire du bois de chauffage car ils peuvent aider à prévenir l’érosion des berges.

Préparation des bateaux

  • Préparer le lancement par un bon nettoyage du bateau et de la remorque, loin du bord de l’eau. Utiliser du savon seulement sur terre, loin du lac. Une fois le bateau à l’eau, oublier les nettoyeurs et utiliser la bonne vieille huile de bras;
  • Cirer la coque au moins une fois par saison;
  • Envisager le remplacement d’un vieux moteur à deux temps par un modèle à faibles émissions. S’assurer que la puissance du moteur correspond à la taille du bateau. Faire la mise au point du moteur et s’assurer qu’il demeure en bon condition tout l’été;
  • Être sensible à l’environnement – ne pas faire de remous au fond du lac ou des vagues qui peuvent contribuer à l’érosion de la rive (à moins de 30 mètres de la rive, ne pas naviguer à plus de 10 km/h);
  • Encore mieux, cesser de brûler des dollars et brûler plutôt des calories en échangeant votre bateau motorisé pour un canot ou kayak. Ce sera mieux pour votre santé et celle du lac.

Jardinage et entretien du terrain

Pour l’entretien du terrain, se souvenir que depuis le 21 août 2011 :

  • toutes interventions de contrôle de la végétation dont le débroussaillage, l’abattage, la coupe, la tonte de gazon et l’épandage d’engrais sont interdits dans la rive;
  • en l’absence de végétation naturelle sur la rive, des mesures doivent être prises afin de la végétaliser avec des plantes herbacées, arbustives ou arborescentes;
  • À noter que la rive signifie une bande de terre qui borde les plans et cours d’eau et qui s’étend vers l’intérieur des terres à partir de la ligne des hautes eaux. En règle générale, la largeur de rive à protéger est d’au moins 10 mètres si la pente est inférieure à 30 % et de 15 mètres lorsque la pente est supérieure à 30 %.3
  • Si ce n’est pas déjà fait, commencer à composter. Le compost est un produit écologique qui peut servir à améliorer la croissance des plantes tout en contribuant à réduire la quantité de déchets envoyés à la décharge.

Rénovations et réparations

Si vous prévoyez des réparations ou rénovations sur ou à proximité de la rive, consulter l’inspecteur municipal pour s’assurer de leur conformité aux règlements locaux et régionaux.

2

Conseils pour l’été:

Pour beaucoup d’entre nous, l’été au bord du lac est un point fort de l’année. C’est l’occasion de se détendre sur le quai, faire un tour de bateau, recevoir des amis autour du barbecue ou simplement se prélasser dans un hamac et écouter le chant des oiseaux. C’est génial de pouvoir profiter des nombreux plaisirs de la vie au bord du lac, mais il ne faut jamais oublier que cela entraîne certaines responsabilités envers notre magnifique bassin versant; c’est à vous d’aider à le protéger et à le préserver. Suivent quelques conseils qui vous aideront à profiter de votre été de façon écologiquement responsable1.

Protection de la rive

Une rive bien végétalisée est le dernier rempart contre les surplus de substances nutritives entrant dans nos cours d’eau. N’oubliez pas que pour protéger les rives, les berges de rivières, etc., la tonte des pelouses dans les 10 à 15 mètres du bord de l’eau est interdite en vertu de la réglementation de la MRC. Pour plus d’informations, consultez la page « Réglementation » de notre site Web.

Bonnes pratiques de navigation de plaisance

  • Soyez un plaisancier prudent, courtois et écologique. Avant de mettre votre bateau à l’eau, lavez-le soigneusement, très loin du rivage. Sur l’eau, faites de la sécurité votre principale préoccupation et n’oubliez pas d’être un bon voisin. Soyez un plaisancier écologique en utilisant des produits respectueux de l’environnement, en gardant votre moteur en bon état de marche, etc.
  • Veuillez lire et respecter les indications de navigation de plaisance dans le dépliant et le résumé de l’Association, s’il vous plait!

Hygiène personnelle

Ne prenez pas votre bain ou ne vous lavez pas les cheveux dans le lac, car vous risquez fort de contaminer l’eau. Si vous ne disposez pas d’une douche au chalet, utilisez un seau d’eau pour vous laver loin du rivage. Mieux encore, laissez de côté le savon et utilisez une éponge loofah. Pour plus de détails à l’égard des bonnes pratiques en matière de lavage dans le lac, veuillez lire l’article sur notre site Web.

Gestion de l’eau

  • Si votre puits risque de s’assécher pendant les périodes sèches, réduisez la consommation d’eau et utilisez de l’eau provenant d’autres sources (p. ex., l’eau de pluie).
  • Pour arroser votre jardin, installez un système d’irrigation au goutte à goutte ou de boyau suintant qui permettent l’infiltration lente de l’eau dans le sol; on réduit ainsi l’évaporation et on évite le ruissellement.
  • Poser une épaisse couche de paillis (p.ex., de la paille ou des feuilles hachées) pour réduire l’arrosage.

Systèmes septiques – prenez-en grand soin au cours de l’été

  • Pour éviter les dommages par les racines, ne plantez pas d’arbres à moins de deux mètres du champ d’épuration et de la fosse septique.
  • Pour ne pas endommager le champ d’épuration, n’y garez pas votre voiture ou remorque.
  • Limitez la quantité d’eau que vous et vos invités utilisez pour éviter de surcharger votre système. Prenez des douches courtes et veillez à minimiser l’utilisation de la chasse d’eau. Soyez particulièrement vigilants lorsque vous êtes nombreux au chalet.
  • Réparez les robinets, toilettes et autres appareils qui fuient et utilisez des appareils de plomberie à faible débit.
  • N’utilisez que des produits sans phosphate.
  • Soulagez votre système en utilisant aussi une toilette à compost.

Pour plus d’informations sur le fonctionnement et l’entretien de votre système septique, cliquer ici.

Loisirs d’été

  • Sécurité au quai – gardez une perche et des dispositifs de flottaison personnels sous la main pour d’éventuels sauvetages.
  • Dermatite des nageurs – évitez les démangeaisons en utilisant de la crème solaire hydrofuge et asséchez-vous bien immédiatement après la baignade. Aussi, ne nourrissez pas les canards qui peuvent être porteurs de parasites sources de la dermatite.
  • Feux de camp – vérifiez toujours le danger de feu auprès de la SOPFEU avant d’allumer un feu ou d’utiliser des feux d’artifice. Faites un feu seulement dans un contenant ou foyer réglementaire. Faites vérifier la conformité aux normes de votre foyer par l’inspecteur municipal. Faites de petits feux et n’en faites jamais un jour de grand vent. Ne brulez pas du bois de grève qui peut protéger vos berges contre l’érosion et ne jamais brûler de bois traité ou peint. Stockez ou enterrez les cendres loin de la rive.
  • Prendre soin du chien – lorsque vous promenez votre chien, n’oubliez pas de recueillir les crottes. Vous éviterez ainsi de polluer nos eaux pluviales et nos lacs par l’apport de bactéries nocives.

Rénovations, réparations et aménagements paysagers

Si vous prévoyez des rénovations, des réparations ou de l’aménagement paysager, vérifiez auprès de l’inspecteur municipal la conformité de vos plans à la réglementation locale et régionale. Ceci est particulièrement important pour tout travail effectué sur la rive ou à proximité (p. ex., réparations de quai ou de hangar à bateaux) parce que les règles à cet égard sont très strictes. Pour consulter la réglementation de la MRC, cliquez ici.

Faites partie de la solution

Si vous observez des travaux (aménagement paysager, rénovations, etc.) sur la rive ou à proximité qui ne sont pas couverts par un permis, soumettez le cas à l’attention de la municipalité ou de la MRC. à cette fin, vous pouvez utiliser le formulaire de plainte sur le site Web de l’Association.

3

Conseils pour l’automne:

Les jours raccourcissent et les nuits sont plus fraiches. Il est temps de songer à ce qu’il faut faire pour préparer nos chalets et résidences à affronter l’hiver. Suivent quelques suggestions à considérer lorsque vous vous préparez à subir le froid et la neige des prochains mois1.

Prévoyez maintenant le ruissellement du printemps

  • Assurez-vous du bon état du réseau d’évacuation des eaux de surface en inspectant votre propriété durant une forte pluie.
  • Effectuez les modifications requises du réseau d’évacuation des eaux et, au besoin, installez des dispositifs de contrôle du ruissellement.
  • Dégagez les fossés et ponceaux de dépôts sédimentaires, de roches et tout autre débris qui pourraient entraver l’écoulement de l’eau.
  • Dégager les gouttières et les descentes de gouttières de tout débris.
  • Nettoyer le limon des aires de ruissellement de l’entrée.
  • Au besoin, assurez-vous que les déflecteurs de crue soient bien en place.
  • Consultez vos voisins pour vous asssurer que les mesures envisagées n’affecteront pas leur propriété.

Quais

  • Peser le pour et le contre de remiser votre quai sur la terre ferme. Si vous êtes nouvellement arrivés dans la région, informez-vous auprès des voisins des conditions hivernales. Sortir le quai de l’eau peut contribuer à en prolonger la durée de vie utile et à l’empêcher d’être secoué par  les tempêtes hivernales ou d’être écrasé par la glace. Cependant, le fait de sortir le quai de l’eau peut à chaque fois en affaiblir l’ossature et endommager la rive.
  • Si vous croyez que vous pouvez laisser votre quai flottant à l’eau tout l’hiver sans danger2, assurez- vous que l’ancrage puisse permettre au quai de s’élever aux hautes eaux du printemps. Ensuite, détachez la rampe d’accès de la rive et placez-la sur le quai. Tant que le quai est bien ancré et détaché de la rive, il ne devrait pas être endommagé. Même si on peut laisser les quais à l’eau, il peut être difficile de décider où le laisser. évaluez les conditions ambiantes au cours de quelques saisons. Si vous n’êtes pas certain de la sécurité de votre quai, ancrez-le dans un endroit mieux protégé.
  • En ce qui a trait aux chaines, à l’exception de celles qui retiennent toujours votre quai, on peut les laisser dans le lac pour l’hiver. La façon la plus simple de les récupérer au printemps est d’y attacher un câble de propylène avant de les laisser tomber au fond de l’eau. Ces câbles flottent de sorte qu’au printemps, il sera facile de les utiliser pour récupérer les chaines.

Planifiez le déneigement

  • Pour éviter des inondations au printemps, choisissez un endroit pour accumuler la neige qui nuira le moins possible au ruissellement printanier.
  • Baliser et identifier les arbres, buissons, grosses roches, dispositifs de contrôle du ruissellement et autres objets qui pourraient être abimés par le matériel de déneigement ou qui pourraient endommager votre charrue ou votre souffleuse.
  • Si l’accumulation de neige sur les toitures ou les avant-toits pose problème, trouvez le moyen de renforcer le toit et/ou faites le nécessaire pour faire enlever la neige au cours de l’hiver.

Faune

Évitez les rencontres déplaisantes avec les animaux; tenez-les éloignés de la résidence ou du chalet.

  • Bloquez l’accès des insectes, petits rongeurs et chauve-souris par les fondations, les galeries et les escaliers; par les trous dans les toits ou les auvents; par les fissures dans les planchers, plafond ou murs; et par les point d’accès des fils ou de tuyaux.
  • Tailler les branches qui touchent au toit ou au mur de la résidence. Conserver le bois de chauffage loin des bâtiments ou dans un abri approprié.  Utilisez des ampoules jaunes pour toutes les lampes extérieures; les insectes seront moins attirés vers la maison la nuit.
  • Ranger soigneusement la nourriture et les déchets. Utilisez des poubelles à l’épreuve des animaux, conservez la nourriture pour animaux domestiques à l’intérieur et gardez votre matériel de barbecue propre et en lieu sûr. Ne mettez pas de viande, des os, des produits laitiers, du gras ou des grains cuits dans votre compost.

Feuilles d’automne

Compostez les feuilles ou utilisez une tondeuse hacheuse. Ne déposez pas les feuilles sur la rive ou dans les ravines ou dans l’eau.

Plomberie

  • Assurez-vous que les tuyaux d’eau, les pompes et les robinets extérieurs soient bien isolés ou drainés pour qu’ils puissent résister au gel. Ajouter de l’antigel – utilisez un propylèneglycol non toxique, aussi appelé antigel de canalisation de véhicules de plaisance – dans tout ce qui ne peut pas être drainé, comme le siphon de la toilette.
  • Protégez les vides sanitaires non chauffés. Si nécessaire, isolez les bases de la fondation.

Système électrique

Si vous décidez de couper l’électricité de la maison/du chalet pour la saison morte au moyen du disjoncteur principal, assurez-vous que les appareils électroménagers, le chauffe-eau et les radiateurs électriques soient éteints avant de couper l’alimentation. De cette façon, le redémarrage sera plus facile et sécuritaire à la réouverture du chalet.

Les moteurs de bateau et autres équipements électriques

Lorsque vous entreposez vos moteurs de bateau et autres équipements motorisés, ne vidangez pas le carburant. Utilisez plutôt un stabilisant de carburant (disponible chez votre détaillant ou votre marchand de pièces d’auto). Remisez les moteurs loin des plans d’eau. Remisez les moteurs de bateau, les tondeuses et les autres équipements motorisés dans un endroit sec à l’abri des intempéries. Recouvrez d’une couche d’huile tout ce qui peut rouiller durant l’hiver.