Notre code éthique

INDEX: Section 1: Notre code éthique Section 2: Un peu d’humour


1ière section:

Quelque chose de sérieux que l’on respecte pour le bien de notre communauté

Notre code éthique:

Ce CODE démontre notre volonté en tant que membres de l’Association de protéger notre environnement naturel et de promouvoir la compréhension entre tous les membres et ainsi privilégier des comportements de :

Respect mutuel et coopération entre tous les utilisateurs du lac;

Respect à l’égard de l’environnement;

Respect vis à vis la diversité des activités nautiques qui y sont pratiquées.

On vous demande d’expliquer le contenu de notre CODE ÉTHIQUE à tous: famille,  locataire ou visiteur sur votre propriété.

1- Navigation et partage du plan d’eau:

Les vagues de grandes tailles érodent les berges (perte de terrain), brassent les sédiments, activent la croissance de plantes aquatiques, endommagent les quais et peuvent contribuer à des accidents (kayaks, canoës et nageurs).

Chaque conducteur est responsable de ses vagues.

Nous demandons à tous nos membres qui ont des moteurs de haute performance qui créent des forts sillages et ceux qui font des sports nautiques comme le motomarine (Sea-Doo), ski nautique, wake board etc de :

1.1 Vérifier si le niveau de l’eau s’il est supérieur à la moyenne ainsi que la force du vent et s’ajuster en conséquence;

1.2 Garder vos distances des propriétés qui ont des affiches: Surveiller votre SILLAGE (ÉROSION);

1.3 D’aller toujours vers le grand lac lorsque vous pratiquez des sports nautiques surtout les weekends, lorsqu’il y a beaucoup de circulation dans la baie Newton;

1.4 Naviguer lentement (5 km/h) lorsque vous êtes à 50 mètres ou moins de la rive ou dans le chenal de la baie Newton. Ailleurs 10/15 km/h;

1.5 Donner la priorité aux nageurs et aux véhicules non motorisés. Par conséquent, un conducteur d’une embarcation motorisée doit toujours manœuvrer d’une façon respectueuse, il n’a pas la priorité;

1.6 Les nageurs sont invités à rester dans la zone de protection de 30 mètres. S’ils désirent sortir de cette zone, ils ont la responsabilité de signaler clairement leur présence;

1.7 Les radeaux doivent être installés de façon sécuritaire à l’intérieur de la limite de 50 mètres des berges;

1.8 Les moteurs deux-temps ne sont pas privilégiés étant plus polluants;

1.9 Éviter les zones indiquées par les bouées rouges (danger) et jaunes (plantes envahissantes).

SOYEZ CONSCIENT DE VOS VAGUES ET DE LEURS CONSÉQUENCES SUR LES RIVES DE VOS VOISINS!

2- Niveau sonore et autres bruits:

Sur l’eau, les sons et les bruits portent beaucoup plus loin qu’en milieu urbain. Chacun est donc invité à en tenir compte dans ses activités surtout durant les mois de juillet et août.

2.1 Les embarcations et véhicules récréatifs motorisés doivent être munis d’un silencieux en bon état;

2.2 La conduite intempestive de véhicules tout-terrain proche de vos voisins (accélération, aller-retour répétitif, courses etc) ou sur l’eau (virages serrés, sauts de vagues, acrobaties, etc.) est une source de bruits pour plusieurs membres. SOYEZ COMPRÉHENSIF;

2.3 Le niveau sonore de tout système de son devrait être ajusté pour ne pas incommoder les gens autour;

2.4 Afin de favoriser une coexistence harmonieuse, on vous suggère de limiter les activités bruyantes (coupe de gazon, tronçonneuse, rénovation mineure, etc.) entre 9h et 19h surtout les weekends.

3- Respect des règles environnementales des municipalités:

Afin de profiter au maximum de notre environnement, il est primordial de respecter certains règlements :

3.1 Les systèmes septiques doivent être vidangés et inspectés tous les quatre ans pour les chalets saisonniers et à tous les deux ans pour les résidents. Ces systèmes doivent être installés à plus de 30 mètres de la hauteur maximum du niveau d’eau du lac;

3.2 Interdiction de couper le gazon ou de déboiser dans la zone de 15 mètres de bandes riveraines (à partir de la hauteur maximum du niveau d’eau) sauf un ou deux corridors vers le lac. Une entente obligatoire devra être négociée avec les anciens résidents (ceux qui sont construits à l’intérieur de cette limite) et les nouveaux résidents (qui appliquent le nouveau règlement) en accord avec la municipalité ainsi que l’organisme COBALI;

3.3 Afin d’éviter la croissance de plantes aquatiques, ne pas utiliser aucune forme de fertilisants (même biologiques) à l’intérieur de 100 mètres de la bande riveraine;

3.4 L’épandage de pesticides est interdit dans toutes les municipalités du lac Poisson Blanc;

3.5 L’utilisation de savons et de nettoyants avec phosphates est interdite dans toutes les municipalités du lac Poisson Blanc;

3.6 Ne pas remplir vos sacs de déchets de produits recyclables. Utiliser de petits sacs bleus ou transparents pour indiquer aux éboueurs vos sacs de récupérations et ainsi aider la municipalité à atteindre son quota en récupération;

3.7 Toujours nettoyer votre embarcation si vous l’avez utilisée dans un autre plan d’eau afin de ne pas contaminer notre lac de plantes envahissantes (myriophylle) ou autres parasites.

4- Bon voisinage et entraide:

4.1 Participation volontaire aux corvées organisées par notre association afin de rendre notre milieu plus sécuritaire et agréable à vivre;

4.2 Participation à la surveillance de notre milieu. Il importe que chaque membre soit solitaire de son voisin afin d’éviter les vols ou vandalismes. Quelques trucs : 1) Mémoriser les marques d’autos de vos voisins et aussi échanger vos numéros de téléphones 2) Avoir dans votre auto, papier et crayon disponible afin de noter un numéro d’immatriculation suspect ou autres informations 3) Inscrire les numéros de téléphone d’urgence : SQ : 310-4141, SOS Braconnage : 1-800-463-2191, Urgence-Environnement : 1-866-283-2333, SOPFEU (feu de forêt) : 1-800-463-3389 et celui de votre municipalité. 4) Toujours être vigilant devant des situations suspectes durant la période de chasse et hors de la saison touristique;

4.3 Tout animal domestique doit demeurer sur votre propriété et ne doit pas constituer une menace pour votre voisin;

4.4 Respecter le baromètre de la municipalité à propos des feux de camp. Ne pas faire de feux sur la rive ou la bande riveraine car les cendres sont un engrais de choix pour les plantes aquatiques;

4.5 Toujours aviser vos voisins immédiats si vous prévoyez avoir des feux d’artifices, des rénovations majeures ou de grandes fêtes;

4.6 Éviter d’éclairer votre propriété d’une façon excessive afin de permettre à vos voisins de jouir d’un ciel étoilé;

4.7 Si vous louez un chalet ou une maison de campagne, veuillez informer vos invités (avec un simple panneau de rappel à la porte principale) s’ ils pratiquent des sports nautiques dans le secteur de la baie Newton de respecter les consignes de navigation et partage du plan d’eau.

4.8 Si vous êtes pêcheur garder vos distances des rives de vos voisins afin de respecter leur quiétude.

Si vous désirez imprimer note code éthique, le voici: NotreCodeEthique

POUR NOUS REJOINDRE: ICI

Section 2:

Après avoir lu notre CODE D’ÉTHIQUE, un peu d’humour…

Vous allez probablement reconnaître quelqu’un ou même vous même:

Source de l’article: COTTAGE LIFE et adapté

Une partie de la joie de vivre au chalet réside dans l’accueil des amis et de la famille – détendez-vous avec vos proches et montrez votre petit coin de paradis.

Sauf que, parfois, vos proches se révèlent être des visiteurs insupportables qui vous donnent envie de passer la totalité de leur visite dans un bateau…. sur le lac…Seul.

Pour éviter ce scénario (et nous y sommes tous passés), voici un guide de terrain sur certains types d’invités génériques que vous souhaitez surveiller. Vous savez, ceux qui transformeront votre précieux week-end au chalet en une fête du stress incontournable.

La petite princesse:

Elle vous dit: “Wow, c’est vraiment petit.” (Aussi: “Comment supportez-vous ça sans climatisation?” “Que voulez-vous dire, la salle de bain est à l’extérieure?” Et “Vous devriez vraiment envisager d’installer des planchers chauffants / un bain à remous / une piscine d’eau salée. “)

Comment reconnaître: La princesse (qui, malgré son nom, peut être un homme ou une femme) portera des chaussures follement inappropriées et portera généralement une valise exclusivement dédiée aux outils de coiffure (qui fera exploser au moins quatre fusibles pendant le week-end).

Si rencontré: n’essayez pas de vous engager dans des activités traditionnelles dans les chalets. À prendre doucement avec de l’alcool pour maintenir un degré minimum de douceur.

Les mains vides:

Tu reçois cet appel téléphonique: «Oh, pardon, l’épicerie / magasin d’alcool était fermé.” (Aussi: “Qu’est-ce que vous voulez dire, le magasin le plus proche est à deux heures?”)

Comment reconnaître: Ces gens apparemment malchanceux se présentant à votre porte manquant souvent d’objets personnels de base comme un écran solaire et un insectifuge. Une variante familière, plus irritante, est le capricieux, qui a des restrictions alimentaires et qui ne fournit pas de substitut.

Si vous en rencontrez: envoyez les à la ville avec une liste des items de base nécessaires à un magasin qui est proche. Sinon, ajoutez aux repas prévus des pâtes. (Malédiction silencieuse si l’invité ne tolère pas le gluten.) Et, pour des raisons de santé mentale, ayez toujours un approvisionnement de vin / burgers / frites à la main.

Les profiteurs:

Principalement reconnu par le bourdonnement incessant de votre Sea-Doo ou par les éclaboussures continues d’eau de douche. (Aussi: “Je pourrais utiliser ta recharge!”)

Comment les reconnaître: Ces consommateurs ont peu de sens des proportions, ce qui les poussent à utiliser sans discernement essence / eau / bière sans se soucier des coûts ou de la diminution des stocks. Parfois, il vaut mieux augmenter les quantités existants avec des substituts de qualité inférieure (en remplaçant vos bières artisanales par du Coors Light, par exemple).

Si cela ce produit: — suggérez de limiter l’utilisation de vos véhicules récréatifs aux après-midi afin de «profiter pleinement du soleil». Si nécessaire, invoquez une stratégie «pas de bruit avant midi et après 16 heures». Si le profiteur utilise la douche, ouvrez brièvement le robinet de l’évier de la cuisine. Répétez si nécessaire. Apprenez à boire de la mauvaise bière.

Les parents «libres»:

Ils vous disent: «Oh, ils vont bien. Laissez-les simplement courir. “(Aussi:” Nous ne croyons pas à restreindre leur expression. “” Ignorez-les. “” Ne sont-ils pas créatifs? “)

Comment les reconnaître: Ils sont aveugles et sourds de manière sélective. Attendez-vous donc à voir des sourires même en présence de destructions aveugles / bruits de perforation. Leur progéniture est souvent bruyante, curieuse et énergique, et semble prendre beaucoup plus de place que ce que leur petite taille indiquerait. (Variante: des parents qui sourient lorsque leur bêtes à quatre pattes est énorme / âgé / socialement mal adapté mutilant votre cabine à la pièce.)

Si vous les rencontrez: Distraire les enfants lors d’activités de plein air comme des chasses au trésor, des expériences scientifiques et des compétitions sportives. Les activités d’intérieur comme les livres à colorier et les puzzles peuvent également être efficaces. Discutez discrètement des règles du chalet et de notre CODE ÉTHIQUE – qui, bien sûr, sont en place dans l’intérêt de la sécurité – avec des parents libres.

Les visiteurs inattendus:

Appel téléphonique: “J’espère que ça ne vous dérange pas que [insérez le nom de quelqu’un que vous n’avez jamais rencontré] !”

Comment les reconnaître: Les invités inattendus sont le plus souvent repérés avec votre invité, qui est souvent la petite amie ou l’ami encore plus accaparant que votre enfant, “Belle escapade.”

Si les rencontrez: Essayez d’être poli. Étirez les repas prévus avec des pâtes (voir «mains vides»). Gardez un sac de couchage supplémentaire à portée de main. Soyez scrupuleusement explicite lors de l’invitation de l’année prochaine.

Avez-vous rencontré l’un de ces invités? Partagez vos histoires d’horreur sur notre page FACEBOOK!